La cigarette électronique et le tabagisme passif

La cigarette électronique et le tabagisme passif 25/01/2013 Lorsqu’elle se consume, la cigarette classique dégage 4000 substances chimiques. 40 à 60 d’entre elles sont cancérigènes. Diffusant une fumée artificielle, contenant ou non la nicotine, la cigarette électronique serait pas ou peu toxique pour le fumeur et son entourage. Info ou intox ? Quels sont les dangers de la cigarette électronique ? Cette question reste aujourd’hui non élucidée. Les avis sont partagés. On ne dispose pas encore de recul suffisant. Il manque des éléments. Et puis, et puis, le débat est très animé, voire passionnel, entre opposants, sceptiques, négationnistes et partisans de l’e cigarette. Fin 2012, les chercheurs allemands de l’Institut Fraunhofer publiaient une étude indépendante portant sur la diffusion des particules et le danger qu’elle peut éventuellement représenter pour le fumeur et son entourage. Pas de fumée sans feu Pour jouer le match entre la cigarette classique et l’e cigarette, il était nécessaire de comparer les deux équipes sur le plan technique. La cigarette électronique ne se consume pas. Elle dégage de la vapeur par réchauffement du liquide contenu dans l’atomiseur à une température entre 65 et 120 C°. Cette fumée artificielle peut contenir ou non de la nicotine. Le vapoteur choisit son arôme (fruits, tabac, amande, vanille, menthe, chocolat, etc.) Contrairement à la cigarette classique, la vapeur est produite lorsque le fumeur le décide. Cigarette classique vs cigarette électronique Premier point pour l’e cigarette : le dégagement des particules volatiles peut être interrompu par le fumeur en appuyant sur le bouton d’arrêt ou en cessant simplement d’inhaler. Second point : les particules dégagées par la vapeur de la cigarette électronique sont ultra-fines, on parle même de nanoparticules. De plus, elles se résorbent complètement en peu de temps. Celles de la cigarette classique sont solides et restent incrustées dans l’air environnant un temps considérable. Troisième point : le taux d’émissions de composants organiques volatiles est plus bas que celui des cigarettes classiques. Par ailleurs, aucun dégagement de formol, réputé irritant, toxique, cancérigène et allergène, n’a été observé. Mais les deux types de cigarettes dégagent des particules de propylène glycol. Certainement la moins dangereuse, en grande quantité cette substance peut toutefois être irritante pour les voix respiratoires du fumeur et de son entourage. Avec un score sans appel de 3-1, l’e cigarette se défend plutôt bien…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire